Pour une centrale solaire citoyenne dans l’écoquartier de l’Arsenal

Publié par

Lors du dernier conseil municipal, j’ai proposé de construire une centrale photovoltaïque citoyenne sur le toit des bâtiments qui seront construits pour agrandir l’école Robespierre dans l’écoquartier de l’Arsenal.

Je suis ravi de dire que l’association Thermie a accepté de porter ce projet, de travailler sur sa faisabilité et espérons-le de monter le financement citoyen.

Une étude énergétique commanditée par la mairie a montré un potentiel de production d’énergie solaire important sur le mont Valérien et les bâtiments que nous proposons d’équiper en panneaux solaires sont bien orientés. Il est donc opportun d’étudier la faisabilité d’un tel projet.

 

Nous voulons aller plus loin en proposant que le projet soit co-financé par les citoyens aux côtés de la municipalité. D’autres projets de centrales photovoltaïques citoyennes en France ont rencontré un grand succès auprès des citoyens et ont ainsi permis de limiter les coûts pour les collectivités locales concernées.

Nous sommes convaincus que les rueilloises et les rueillois sont prêts à s’engager dans un projet de production locale d’énergie, créateur de richesses locales, et qui fera de l’école un bâtiment emblématique du futur écoquartier.

Thermie a été formé à ce type de projet et l’association propose de mener l’étude de faisabilité d’un tel projet.

Nous comptons sur le soutien de Mr le maire et du conseil municipal pour pouvoir conduire l’étude de ce projet qui, s’il se fait, contribuera à construire l’écoquartier exemplaire que le maire appelle de ses voeux.

Texte paru dans Rueil Info de février 2017

Depuis le conseil municipal de décembre dernier nous avons commencé le travail de faisabilité avec un groupe d’une douzaine de citoyen-ne-s rueillois-es motivé-e-s par le projet.

Un cadastre solaire de la région parisienne réalisé par l’APUR confirme le potentiel énergétique non seulement de l’école Robespierre mais aussi de nombreux bâtiments sur le Mont Valérien.

potentiel-solaire-robespierre
Source: APUR

Attention: cette  carte contient des bâtiments qui depuis ont été ou seront démolis dans le cadre de la réalisation de l’écoquartier. Toutefois on distingue bien la forme caractéristique de l’école Robespierre.

Nous travaillons actuellement à la modélisation économique du projet et recherchons toutes les compétences techniques, architecturales et/ou financières qui pourraient nous aider pour ce projet.

Si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à contacter l’association Thermie : associationthermie@gmail.com ou à laisser un commentaire dans cet article.

Pour en savoir plus: Projet de centrale PV sur Robespierre

 

 

 

 

 

5 comments

  1. merci pour toutes les infos. etant contre un projet biomasse une solution solaire serait de meilleur qualité supprimant ainsi toutes les contraintes d’approvisionnement il existe aussi la solution de chaudiére à pile combustible gaz/hydrogéne produisant chaleur et électricité mais peut etre prématurée en fonction des techniques actuelles

    J'aime

    1. Merci pour votre commentaire. je ne sais pas si l’énergie solaire captée sur le Mont Valérien suffirait à fournir 100% de l’énergie requise pour chauffer et éclairer le quartier. En tout état de cause le potentiel solaire, les technologies de récupération d’énergie des eaux grises et les techniques actuelles en matière de construction passive notamment permettent effectivement d’envisager un écoquartier sans réseau de chaleur.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s