Démolition/reconstruction de la Tour Albert 1er: réunion d’information

Publié par

Mise à jour de l’article le 11/11/2016

Nous apprenons qu’un recours gracieux a été déposé contre le projet par l’association Bellerive en octobre 2016. L’association demande le retrait du permis de construire pour cette tour d’habitation située en zone inondable dans le périmètre PPRI zone C «zone urbaine dense».

Vendredi 29 janvier

Le maire de Rueil a présenté le projet de re-développement de la tour Albert 1er lors d’une réunion publique qui s’est tenue le vendredi 29 janvier à l’école des Trianons devant une assistance nombreuse.

20160129_195831
Projet USP 27

Etaient présents: Patrick Ollier, maire de Rueil; Monique Bouteille, adjointe en charge de l’urbanisme; Mr Veiss, dirigeant de Valream; Mr Blanc, chef de projet chez Eiffage; Mme Ayraud, directrice IDF chez Eiffage Immobilier; Henda Hamza, conseillère municipal; l’architecte du projet proposé par Eiffage et accepté par la mairie.

Une démolition reconstruction avec changement d’affectation

M. le maire explique que le projet consiste en la démolition de la tour de bureau Albert 1er et de la reconstruction à la même hauteur d’un immeuble de 230 logements. Elle s’accompagnera d’une rénovation intégrale du centre commercial. Cette opération est rendue nécessaire par un taux important de vacance dans l’immeuble de bureau et par une faible fréquentation du centre commercial.

Je pose la question de l’emplacement de l’immeuble qui pourrait expliquer les problèmes de vacances qui sont récurrents depuis des décennies. Cet argument avait déjà été invoqué à la fin des années 1990 pour justifier une coûteuse réhabilitation. Eiffage nous rassure en disant que si la vente de logement ne se passe pas bien ils pourront re-transformer l’immeuble en bureaux !!!

20160129_195950

Une présence d’amiante importante

L’opération de démolition est justifiée selon le maire par une présence importante d’amiante mise en lumière par les tests effectués par la ville et par Eiffage. M. Blanc explique que l’immeuble date de 1972 et que l’amiante se trouve dans des éléments structurels du bâtiment. Ils auraient pu coffrer l’amiante mais ce n’est pas dans la politique d’Eiffage. Mr Blanc nous présente la cartographie de la présence de l’amiante et explique ensuite le planning des opérations.

20160129_205802

Le projet

Le nouvel immeuble sera de la même hauteur que le bâtiment mais son gabarit sera légèrement moins important car il sera moins large. M. le maire précise qu’il a négocié avec Eiffage pour qu’ils ne bénéficient pas du bonus de constructibilité autorisé par la loi Duflot et qui leur aurait permis de construire plus haut.

Réhabilitation du centre commercial

Mr Veiss explique comment Valream va re-dynamiser le centre commercial par une rénovation intégrale du décor et en l’ouvrant sur l’avenue de Colmar. M. Veiss précise en réponse à une question que les charges pour les commerçants ne vont pas augmenter après les travaux.

20160129_200016

Espaces verts, espaces de jeux/de sport pour les enfants

L’immeuble sera entourée de 150 m2 d’espaces verts clôturés. Difficile de dire si les enfants pourront descendre « jouer dans le jardin ».

Concernant les équipements sportifs éventuels, et en réponse à une question posée, le maire explique que le terrain de basket qui a été démoli pour faire place au Mobipole ne sera pas remplacé.

Transports et accessibilité

De nombreuses questions sont posées concernant l’importance du trafic sur l’avenue Albert 1er et sur l’avenue de Colmar. Les riverains craignent qu’avec la venue de 500 nouveaux habitants le trafic ne s’aggrave encore. Eiffage précise que le trafic automobile généré par un immeuble de logement est largement inférieur à celui généré par un immeuble de bureaux. Le maire ajoute que le conseil général va faire des travaux sur l’avenue de Colmar, que le tramway va arriver (à une date indéterminée) à Rueil sur le RN13 et que la gare du Mont Valérien prévue en 2015 devrait alléger le trafic en centre ville…. !!

Infrastructures scolaires

Des questions sont posées concernant l’accueil des enfants dans les écoles. Le maire répond que selon les estimations de la mairie le projet devrait amener 18 enfants supplémentaires à l’école maternelle des martinets qui peut absorber jusqu’à 50 enfants supplémentaires. L’école de Trianons a suffisamment de place pour accueillir les 24 enfants que le projet devrait amener.

En revanche la réponse concernant le collège des Martinets qui est saturé n’est pas claire.

Etat d’avancement du projet / planning

Le maire explique que le projet est en discussion depuis 2 ans, qu’il a fait l’objet de nombreuses itérations architecturales (qui nous sont présentées) et qu’en l’état actuel des choses il ne peut refuser de signer le permis de construire s’il lui est présenté par Eiffage. Vous verrez ci-dessous le planning prévisionnel des travaux.

20160129_200819

Plus d’informations

Plans d’Aménagement 

20160129_21302820160129_200213

Démarche environnementale & désamiantage20160129_200508

20160129_200921

Installation de chantier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s