Projet d’aménagement îlot USP20 Brossolette – D’Estienne d’Orves

Publié par

7 avril 2016 

Nous avons appris en commission urbanisme que le projet allait être revu par la mairie pour répondre à la demande de certains riverains mécontents de la hauteur de l’immeuble. La ville envisage donc de baisser le bâtiment d’un niveau.

Cécile Alavoine Berthaud, membre du groupe Rueil en Vert et ancienne conseillère municipale a participé à une réunion d’information organisée le 20 janvier dernier par la mairie à propos du projet d’aménagement de l’îlot urbain qui se trouve à l’angle de rue P. Brossolette /place N. Sauvage/rue H. d’Estienne d’Orves. Nous publions ci-après son compte-rendu.

Capture d’écran 2016-02-06 à 16.31.49
Carte de l’USP20 au PLU

Etaient présents: Mme Bouteille maire-adjointe à l’urbanisme et le promoteur Kaufman & Broad.

Présentation

Le début des travaux de démolition du bâtiment EDF et des autres maisons est prévu au 1er trimestre 2017, la livraison des bâtiments étant prévue au 3e trimestre 2020.

Il est prévu 9235 m2 de surfaces habitables, environ 160 logements dont 25% de logements sociaux dans un bâtiment à part, 600 m2 de commerces en RdC, et 200 parkings privés.

Une charte de chantier à faibles nuisances est prévue ainsi qu’un comité de suivi comportant les riverains volontaires, et les représentants de la mairie et du constructeur.

Application de la Règlementation Thermique (RT) en vigueur au moment du dépôt du permis de construire, dépôt prévu en cours d’année 2016 : RT 2012 et certification visée « Habitat et Environnement » profil A. C’est l’ancienne certification Qualitel.

Il y aura 30 % d’espaces verts sur la parcelle concernée. Des maisons individuelles R+1, R+2 en milieu d’îlot qui seront bordées par un cheminement piéton (reprenant en partie le passage piéton actuel bordant le bâtiment EDF), et des immeubles allant jusqu’à R+6 et +7 en bordure des rues. Plus précisément R+5, rehaussé de 1 ou 2 étages légèrement en retrait de la façade. Le R+7 étant à 25,11 m de hauteur.

La rue d’E.d’Orves sera élargie, passant de 8 à 12m au delà de la Maison de l’autonomie.

Questions- réponses

Devant une assemblée nombreuse, plusieurs propriétaires de pavillons situés rue d’E. d’Orves ont manifesté leur mécontentement devant la hauteur des immeubles qui leur cachera le soleil une partie de la journée….

Plusieurs riverains s’inquiètent à propos de la circulation des engins et camions pendant les travaux, puis de l’augmentation inéluctable du nombre de véhicules qui circuleront et chercheront à se garer (logements, commerces et usagers de la Maison de l’autonomie). Plusieurs riverains mentionnent les difficultés déjà existantes place N. Sauvage et dans ses environs (passage et demi-tour de plusieurs bus, et stationnements intempestifs de véhicules).

Mme Bouteille répond qu’il faut densifier les abords de la RD913 si on veut obtenir les cofinancements pour faire venir le tramway depuis la Boule.

Quelqu’un s’étonne de la programmation de 25% de logements sociaux (LS) au lieu des 30% auparavant et demande quelles sont les prévisions d’utilisation et de production d’énergies renouvelables dans ce projet immobilier. En effet, depuis la dernière modification du PLU, la règle des 30% de logements sociaux pour 900 m2 construits n’est plus en vigueur. Mme Bouteille explique que la municipalité ne souhaite pas aller au-delà du nombre de LS exigés, c’est-à-dire 25% sur toute la ville. Pour les énergies renouvelables, ce serait en réflexion … ? et le bailleur social souhaiterait peut-être une chaufferie à part des autres logements ?

Economies d’énergies/ Energies renouvelables

Je suis intervenue pour demander pourquoi il n’était pas prévu d’anticiper et d’appliquer une réglementation plus exigeante la RT 2020, alors que les bâtiments seront livrés en 2020 ! J’ai expliqué que si l’isolation et les aménagements conformes à la RT 2020 coûtent plus chers à l’installation, ils valorisent le bien immobilier et entraineront des coûts très bas de charges en énergie. Mme Bouteille avance que les calculs ne seraient pas encore tous faits pour atteindre la RT2020/BEPOS …..(mais alors quid des bâtiments passifs, ou à énergie positive déjà construits …..même à Rueil…).

Elle précise qu’à Rueil les constructions sont plutôt en RT 2012 – 10 ou – 20 ? Elle exprime des doutes sur l’intérêt d’installer des capteurs photovoltaïques, mais sans préciser. Mme Bouteille poursuit sur les difficultés dues à l’usage du logement, qu’on a beau construire un bâtiment très bien isolé, si l’occupant ne gère pas bien l’ouverture des fenêtres, la température des pièces, l’éclairage… les chiffres prévus par la RT pour la consommation KW/M2/an seront dépassés. Certes l’usage correct d’un logement est un point important mais ce n’est pas une raison pour se passer des matériaux et d’installations performants sur le plan énergétique.

Une personne demande si quelque chose sera prévu pour les jeunes qui viendront habiter là, pour qu’ils ne risquent pas de « squatter » les parcs comme celui de l’Amitié …..

Une remarque sur le choix de la couleur des murs extérieurs : quelqu’un demande une couleur plus chaude que le blanc, pour être raccord avec les autres immeubles du secteur.

En fin de réunion Mme Bouteille annonce qu’elle va regarder plus précisément si une césure peut être faite dans les bâtiments R+7 rue d’E. d’Orves pour laisser passer plus de soleil…..

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s