Le permis de construire de la Tour Albert 1er est annulé par la justice

Publié par

Nous apprenons cette semaine par le président de l’Association Bellerive Malmaison que le permis de construire déposé par Eiffage en vue de construire un immeuble de logement avenue Albert 1er a été annulé par le tribunal administratif de Cergy Pontoise suite au recours déposé par l’Association. Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de presse de l’Association.

Projet USP 27

La mairie de Rueil avait organisée une réunion publique le 29 janvier 2016 pour présenter ce projet dont je vous avais rendu compte sur ce blog.

Lors de cette réunion de nombreuses questions avaient été posées par les riverains concernant l’impact de ces logements sur le trafic automobile. Il est intéressant de constater encore une fois que ce que les riverains craignent le plus dans un projet immobilier ce sont les conséquences sur le trafic automobile. Cette question est d’autant plus légitime pour ce projet quand l’on sait que cet immeuble se trouve à à 10m de la gare de RER et de la gare routière du Mobipôle d’où partent quasiment toutes les lignes de bus qui circulent à Rueil.

Pourquoi ne pas innover et proposer un nouveau projet dans lequel il n’y aurait qu’une vingtaine de places de parking toutes occupées par des véhicules électriques en auto-partage pour les besoins occasionnels de déplacements en véhicule individuel?

COMMUNIQUE DE PRESSE
RUEIL-MALMAISON, TOUR ALBERT 1er : LA JUSTICE DONNE RAISON AUX RIVERAINS
L’Association Bellerive Malmaison a obtenu l’annulation du permis de construire visant à remplacer l’immeuble de bureaux existant par une tour d’habitations dépassant 50 mètres de hauteur avec 213 appartements . Le Tribunal souligne les répercussions possibles de ce projet de logements situé dans la zone inondable sur l’environnement local et le cadre de vie des rueillois. La justice reconnaît l’erreur manifeste d’appréciation du maire en matière de sécurité des IGH et accorde 3000 euros payables par la commune et le promoteur à l’Association Bellerive Malmaison au titre des frais de justice. Avant même le jugement, la société Rueil Albert 1er du groupe Eiffage, bénéficiaire du permis de construire, qui avait attaqué l’association en dommages et intérêts, s’est purement et simplement désistée de son action au Tribunal de Grande Instance. Michel Durand, Président de l’Association Bellerive Malmaison, a déclaré : « Cette victoire nous permet de préserver la qualité de vie de nos concitoyens à court terme. Nous restons vigilants, car d’autres projets menacent l’équilibre de la ville, avec une sur-densification en général et en particulier dans la zone inondable en mettant en danger la sécurité des habitants actuels et futurs. »

L’Association Bellerive Malmaison, Association Loi 1901 fondée en 2005, est strictement apolitique et défend l’environnement et la qualité de la vie à Rueil Malmaison et dans ses environs. Elle est membre d’Environnement 92 , elle-même affiliée à France Nature Environnement IdF.

Cf. jugement : http://k6.re/uV2lS

P/ ABRM Michel Durand. Le 19 décembre 2018. durandmichel2@wanadoo.fr

Pour en savoir plus: l’article du Parisien du 20 décembre 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.