Budget municipal: pour une politique urbaine alternative

Publié par

Lors du dernier conseil municipal la majorité municipale a voté le budget municipal Belting-Out-The-Budgetpour l’année 2018. La municipalité nous avait communiqué un rapport de présentation.

J’ai voté contre et proposé une politique alternative.

Comme nous l’avons appris lors du dernier conseil municipal la situation financière de la ville est très difficile au point que les services aux rueillois commencent à se détériorer . Je ne citerai qu’un exemple à savoir les systèmes de chauffage qui tombent en panne régulièrement dans les écoles (cf encore l’incident récent à l’école Tuck Stell qui fait suite à celui survenu à Claude Monet l’an dernier), mais je pourrai également citer les difficultés à faire face aux réfections de voirie dans certains quartiers de la ville.

Dans vos nombreuses interventions lors des conseils municipaux ou lors de vos adresses aux rueillois et rueilloises M. le maire vous invoquez la diminution des recettes de l’état d’un côté et l’augmentation des charges de péréquation de l’autre pour expliquer ces difficultés. Mais on peut chercher ailleurs la cause de cs difficultés à savoir le taux de surendettement de la ville qui l’asphyxie progressivement.

C’est ce taux d’endettement excessif qui empêche la ville de rénover le système de chauffage des écoles.

C’est ce taux d’endettement monsieur le maire qui empêche la ville d’investir dans la rénovation thermique de son parc immobilier qui pourtant en aurait bien besoin.

Pour autant monsieur le maire vous pourriez malgré ces contraintes financières faire beaucoup plus pour améliorer la qualité de vie des rueillois. Cette qualité de vie ne dépend pas seulement des dépenses et des investissements de la ville. A dépenses de fonctionnement ou d’investissement égal vous pourriez donner des signaux positifs à nos concitoyens, leur montrer que malgré les difficultés financières de la ville, vous lancez la ville sur la voie de la durabilité et de la résilience.

Vous entendez certainement monter le mécontentement des rueillois et des rueilloises concernant les nombreux chantiers de construction de logement en ville. Vous faites face à une fronde sur le quartier de l’Arsenal où on vous accuse de densifier à outrance.

Mais en réalité que vous reprochent nos concitoyens Mr le maire ? Que les programmes immobiliers se multiplient dans toutes la ville ? Que certains sur le quartier de l’Arsenal font plus de 8 étages ? Peut-être. Plus sûrement ce sont les conséquences de ces constructions qui effraient nos concitoyens. Ils anticipent les nuisances en terme de bruit, de pollution et de trafic automobile que ces constructions vont générer. Ils voient les espaces vert disparaître sous une artificialisation croissante. Et ce qu’ils vous reprochent en fait inconsciemment peut-être c’est de construire comme si les infrastructures étaient extensibles à l’infini.

Mais en soi rien ne vous empêche de construire autrement. Tout d’abord en construisant en mode passif voire en mode BePOS pour limiter les charges des futurs propriétaires. Construire en limitant drastiquement les places de parking, disons une par logement peut-être moins. Dans le même temps vous réaménagez la voirie pour donner la priorité aux transports en commun, aux vélos, aux piétons. Ceci augmentera mécaniquement leur taux d’utilisation, ce qui apaisera le trafic, diminuera les nuisances sonores et la pollution par les particules fines. Vous pouvez également préempter les quelques terres agricoles qui restent à Rueil et dont le propriétaire est contraint de se défaire pour leur conserver une activité de production maraîchère.

Mais pour cela monsieur le maire il faut discuter avec les rueillois, les écouter. Car ce qu’ils vous reprochent plus que tout c’est de ne pas écouter leurs craintes, leurs angoisses, leurs incompréhensions devant la densification de la ville.

Ils se voient pris au piège d’un développement urbain entrepris hors de tout contrôle entrepris sous la pression financière d’une dette excessive.

Alors Mr le maire l’exercice budgétaire est le bon moment pour vous rendre devant nos concitoyens et concitoyennes pour leur présenter les difficultés financières de la ville. Que oui il faut vendre des terrains pour pouvoir entretenir les chaudières des écoles, il faut construire sur le quartier de l’Arsenal car Renault et l’Etat ont négocié âprement la vente de leurs terrains.

Pour une nouvelle vision du quartier de l’Arsenal

Mais vous leur expliquerez ensuite qu’en contrepartie ils ne subiront pas les conséquences néfastes de cette densification. Que le réseau de chaleur sera abandonné car les bâtiments seront à minima construit en mode passif donc sans besoin de chaleur. Et que donc les 2000 m² consacrés à la chaufferie seront convertis en espace vert. Vous rendrez le quartier de l’Arsenal entièrement piétonnier, les immeubles auront 2 places de parking pour 3 logement. Cela ne posera aucun problème aux futurs habitants car les bus, les vélos et l’autopartage auront la priorité sur la voiture individuelle sur la voie publique. Les futurs habitants seront ravis de ne plus perdre un temps infini dans des bouchons pour descendre du mont Valérien et pourront attendre en toute sérénité l’arrivée de la ligne 15. Et qui sait les habitants actuels accepteront peut-être de voir certains immeubles culminer à 8 étages.

Et une nouvelle gouvernance

Mais pour cela Mr le maire c’est votre méthode de gouvernance qu’il faut revoir. Accepter d’ouvrir les comptes de la ville, rentrer en véritable dialogue de confiance avec les rueillois. Croyez en leur bonne volonté, en leur compétence quand ils viennent vous proposer un projet de production d’énergie renouvelable. S’ils ont l’outrecuidance de répondre de façon circonstanciée à votre lettre négative ce n’est par volonté de vous nuire Mr le maire. Non c’est tout simplement parce qu’ils sont animés du sens du service public parce qu’ils sont convaincus que c’est un bon projet pour la ville. Ils n’ont rien à y gagner, n’ont aucun intérêt particulier dans l’affaire. Ils sont juste animés comme beaucoup de nos concitoyens d’une volonté de voir notre ville se projeter vers un avenir plus sobre et plus résilient.

Alors pour conclure Mr le maire pour le prochain budget, oubliez la DGF (1), épargnez-nous les attaques contre la péréquation financière. Et expliquez nous plutôt comment vous allez refonder la gouvernance de la ville et comment avec les rueillois vous allez construire un budget d’avenir qui fera de notre ville un modèle de cité résiliente et prête à affronter l’avenir avec confiance et sobriété.

(1) Dotation Globale de Fonctionnement: subvention de l’Etat à toutes les communes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s