jardins-partagés-1.jpg
Un jardin partagé
Saviez vous que la Rueil a longtemps été une ville avec une intense activité agricole? Le centre Leclerc notamment à été construit sur des terres produisant fruits et légumes et qui appartenaient à une grande famille de maraîchers Rueillois.
Or ce sont les ultimes traces de cette histoire qui sont en train de disparaître. Ainsi lors du dernier conseil municipal la ville de Rueil a pré-empté des terres appartenant à Mr Houdart. Or Bernard Houdart est le dernier agriculteur exerçant encore une activité maraîchère à Rueil. Les terrains acquis par la mairie auprès de Mr Houdart ne sont pas les seuls que ce dernier a du vendre pour payer des frais de succession. D’autres parcelles ont été vendues à des promoteurs à des fins immobilières.
Je regrette vivement que la ville ne se soit pas portée acquéreur d’autres parcelles afin de leur conserver une vocation agricole et permettre à la ville de conserver un minimum d’autonomie alimentaire.
L’un des terrains a été acquis en réserve foncière du cimetière. Nous demandons que ce terrain soit concédé à titre précaire aux rueillois sous forme de jardins partagés. Ainsi à défaut d’une véritable politique d’agriculture urbaine, la municipalité pourrait préserver une activité rappelant l’histoire de notre ville.
Texte paru dans le Rueil Infos du mois de septembre 2017