Ecoquartier de l’Arsenal: réunion publique sur le Grand Parc Traversant

Publié par

Lundi 13 mars s’est déroulé à l’Atrium une réunion de travail citoyenne organisée par la mairie en présence de Monique Bouteille, adjointe à l’urbanisme et à l’écoquartier de l’Arsenal. Cette réunion a rassemblé entre 70 & 80 personnes pour une séance de travail autour du Grand Parc Traversant.

Présentation du projet

Une présentation du Parc est faite par Mr Manfrino, paysagiste. Les dimensions de ce parc: 600 m de long et 25 m de large soit une superficie totale de 1,5 ha.

Il envisage de mettre des marques lumineuses au sol avec des leds qui par la technique du LiFi pourraient diffuser de la musique via les smartphones des visiteurs.

2017-03-13 21.17.46
Image 1: Plan masse de l’écoquartier avec focus sur le Grand Parc Traversant

Le public était réparti en une dizaine de table et chacune a choisi 3 thèmes parmi 10 proposés par l’animatrice:

  • Accueillir: la biodiversité animale (petite faune, insectes..)
  • Cultiver: agriculture urbaine (jardins partagées, serres, arbres fruitiers)
  • S’informer: sur les plantes, la biodiversité
  • S’approprier les espaces:
  • Se détendre: lieu pour s’asseoir, se détendre, se reposer
  • Se connecter: recharge de portable, accès à internet
  • Se cultiver: lire, oeuvre d’art
  • Se restaurer:tables de pique-nique..
  • Stimuler par le jeu: espace de jeux, table d’échec
  • Stimuler par le sport: espace sportifs (basket ball, fitness)

Les membres de chaque table devaient renseigner sur une feuille les idées les plus importantes pour eux.

Le  thème le plus populaire a été celui consacré à l’agriculture urbaine, « cultiver », puisqu’il a été choisi par 6 tables. Le thème ‘Se restaurer’ est le seul à n’avoir été choisi par aucune table.

Résultats de la réflexion des citoyens

Voici les résultats tels qu’ils ont été affiché sur des panneaux.

A la fin chaque groupe devait présenter un thème qui lui tenait particulièrement à coeur.

Voici les sujets qui ont été retenus par chaque table:

  • Bacs de culture potagère pour permettre aux habitants de cultiver des plantes, des fruits en favorisant la biodiversité et sans pesticides
  • Parrainage d’un arbre: Toujours dans l’agriculture urbaine. Planter un arbre jeune pour donner une idée du temps qui passe aux enfants
  • Un théâtre de verdure: pour accueillir des spectacles, des lectures pour les enfants, casser les courants d’air sur cette grande esplanade rectiligne
  • Un espace de jeux pour les enfants en bas âge: balançoire, toboggans, chaises pour les parents/nounous/grands parents. Endroit clos, sécurisé.
  • Un groupe a exprimé des craintes sur les nuisances sonores: souhait que le parc soit fermé la nuit, pas trop de bancs et chaises pour ne pas favoriser le groupement de jeunes.
  • Création d’une borne de recharge à pédale pour les smartphones
  • Création d’espaces de jeu pour chiens et chat: espaces clos où les chiens pourraient s’ébattre et faire leurs besoins pour éviter de contaminer les alentour. L’espace pour chat pourrait être un chalet où les chats pourraient se réfugier et où les gens pourraient venir les caresser.
  • Création d’une ou plusieurs oeuvres d’art pour créer une icône de l’écoquartier, un lieu totémique qui incarnerait l’écoquartier ferait office de point de rendez-vous. Il faudrait pour cela faire un concours d’artiste et que la population choisisse le projet lors d’un référendum (c’était l’idée portée par ma table.. 🙂

Mme Bouteille a conclu en disant que les éléments de la réunion de ce soir seront mis sur le site de la ville, que la consultation va se poursuivre avec les jeunes et notamment le Conseil Municipal des Jeunes.

Un prochain atelier de travail sera organisé sur le commerce au mois de mai et un dernier sur les transports/la circulation en septembre.

Commentaires

Les craintes exprimées par certains concernant les nuisances sonores occasionnées par ce parc et la demande de fermeture la nuit (la dite fermeture avait été promise par le maire lors de la réunion du 29 novembre) montrent l’ambiguité de ce lieu lié à sa dénomination. Soit c’est un parc et dans ce cas il est fermé la nuit, soit c’est un lieu de passage (parc Traversant) et il doit rester ouvert pour permettre la circulation des personnes.

D’autres personnes ont également demandé la création d’un véritable parc de 4,5 ha d’un seul tenant. Le risque est en effet de voir les 3 ha d’espaces verts qui se trouvent à l’intérieur des résidences (cf plan image 1 ci-dessus) être privatisé en cas de fermeture des résidences par les conseils syndicaux. Mme Bouteille avait préalablement précisé qu’il ne s’agissait pas ici de remettre en cause l’architecture globale du projet.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s