centrale-biomasseLors du dernier conseil municipal nous devions nous prononcer pour la construction d’un réseau de chaleur alimenté par une chaufferie fonctionnant au Gaz et au Bois situé dans le futur éco-quartier de l’Arsenal.

J’ai voté contre pour les raisons suivantes :

  1. Le projet n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les rueillois
  2. La ville n’a reçu qu’une seule réponse à son appel d’offres pour trouver un constructeur et opérateur du réseau.
  3. Le coût du MWH affiché par le futur prestataire met d’emblée notre réseau parmi les plus chers d’Île de France malgré la prise en compte d’une subvention de l’Ademe qui reste à confirmer,
  4. La facture d’énergie pour les utilisateurs sera plus élevée que si on utilise une simple chaudière à gaz collective.
  5. L’abonnement au réseau représentera 2/3 de la facture de l’usager ce qui n’incitera guère aux économies d’énergies.
  6. L’étude de coût global qui justifie le choix n’est pas documentée et le coût des solutions alternatives n’a pas été optimisé.
  7. Enfin la municipalité n’a jamais envisagé d’autres solutions que le réseau de chaleur.

Sachant:

  • Que le réseau de chaleur nécessite 8,5m d’euros d’investissement.
  • Qu’aujourd’hui les constructeurs immobiliers savent construire des bâtiments passifs voire à énergie positive à des prix de plus en plus compétitifs, rendant inutile un réseau de chaleur.

Pourquoi n’a-t-on pas choisi de construire un éco-quartier à énergie positive ? Un éco-quartier exemplaire ?

Cet article est paru dans la tribune du groupe Rueil en Vert dans le Rueil Infos du mois de juin.