J’étais à Strasbourg récemment et j’ai assisté à une présentation des projets d’habitat participatif en cours dans la ville. En février 2016, 25 projets d’habitat participatif existent à Strasbourg, qu’ils soient terminés, en construction ou en phase d’élaboration.

 

carte_habitat_participatif_strasbourg
Carte des projets d’habitat participatif à Strasbourg

Ce sont principalement de petits projets entre 3 et 23 logements, réalisés souvent dans des espaces contraints.

Qu’est ce que l’habitat participatif ? Nous prenons ici la définition trouvée sur le site habitatparticipatif.net

« L’habitat participatif permet à des groupes de citoyens de concevoir, créer et gérer leur habitat collectivement, pour mieux répondre à leurs besoins, en cohérence avec leurs moyens et leurs aspirations, en particulier en matière de vie sociale et d’écologie.

Ce mode de production de l’habitat est ouvert à toutes et à tous, de tout âge, tout niveau de ressources, tout milieu social, toute activité…

Les volontaires constituent un groupe qui se fédère autour d’un projet de vie et de relations de voisinage en élaborant son programme :
– organisation des logements privatifs,
– espaces communs partagés intérieurs et extérieurs.

Ils se réapproprient ainsi les décisions et responsabilités de l’acte de construire ou de rénover, d’adapter et d’entretenir leur lieu de vie, leur habitat.

Les futurs habitants définissent aussi leurs souhaits architecturaux et leur capacité de financement. »

projet_ecologis
Projet Ecologis – 11 logements du studio au 6 pièces. Espaces mutualisés: 1 salle des fêtes, 1 chambre d’amis, 1 buanderie, 1 grand atelier

A Strasbourg Il existe 3 types d’habitat participatif : auto-promotion (accession à la propriété privée), accession sociale à la propriété et social locatif.

Alain Jund, adjoint à l’urbanisme et au logement précise les facteurs de succès d’une politique de promotion de l’habitat participatif :

  • Avoir une forte volonté politique : cela se traduit par la mise à disposition de fonciers et par l’accompagnement des porteurs de projet. Alain Kuntzmann est la personne en charge du suivi de tous les projets à la mairie.
  • Mettre en place un réseau de partenaires locaux : banques, notaires, bailleurs sociaux, associations locales, le CAUE, une société d’économie mixte..
  • Réussir à mobiliser la collectivité et les gens autour des projets

Il précise que l’habitat participatif ne permet pas de régler tous les problèmes de logements mais permet de mobiliser des habitants autour d’un projet et sur la vie de quartier (jardins participatifs).

La ville a d’emblée voulu ouvrir les projets d’habitats participatifs à toutes les couches de la population en inscrivant dans les appels à projet l’ouverture au plus grand nombre.

La loi Alur a favorisé le développement de l’habitat participatif notamment en rassurant les banquiers et les notaires.

Le concept d’habitat participatif s’inspire des BauGruppen qui connaissent un certain succès en Allemagne. A Tübingen par exemple dans un éco-quartier 80% des logements sont construits selon le mode participatif.

2016-02-05 12.02.08
projet social locatif

 

Financement

Les terrains sont fournis par la ville qui les vend aux porteurs de projet au prix des domaines.

Des logements éco-conçus

Ces immeubles d’habitation sont éco-conçus.

Le projet Gros Poisson par exemple vise le label bâtiment Passif (performance théorique de 35 kwh/m2/an). Il utilise des matériaux écologiques (façade à structure bois, isolation en ouate de cellulose, peinture à l’argile). Enfin les eaux de pluie sont réutilisées pour l’arrosage et les sanitaires.

Utilisant les énergies renouvelables

Le projet Gros Poisson est équipé de panneaux solaires thermiques et d’une chaudière collective au granulé bois.

Avec des espaces communs partagés

Le projet Melting Potes, rue du Grand couronné, comporte 4 logements et des espaces mutualisés : 1 buanderie, 1 salle commune/chambre d’amis avec cuisine et salle de bain, 1 local bricolage et stockage commun, jardin d’agrément et verger partagé.

En conclusion 

Les projets d’habitat participatif sont le fruit d’un dialogue constant entre la société civile et les édiles de la ville. C’est la détermination des fondateurs du 1er projet Ecologis qui a amené les élus de la ville à s’intéresser à ce concept de logements. Ces derniers s’en sont emparés et ont mis en place une méthodologie de choix de projet à partir d’appels à projet pour pérenniser et amplifier ce mode de production de logements.

Pour en savoir plus

Site internet de la ville de Strasbourg