Le jeudi 2 avril 2015 s’est déroulé le conseil municipal de Rueil Malmaison consacré principalement au vote du budget municipal.conseil-municipal

On nous avais remis les documents suivants que vous pouvez télécharger:

– Cahier des délibérations 02/04/2015

Comptes administratifs de la ville pour 2014: il s’agit du bilan exhaustif de toutes les dépenses de la ville classées en dépenses/recettes de fonctionnement et dépenses/recettes d’investissement.

– Un rapport introductif au budget primitif 2015

Un état des subventions accordées aux associations de la ville en 2015

Vous pouvez également consulter le procès-verbal du conseil municipal du 2 avril 2015.

Vous trouverez ci-dessous le texte de mes interventions:

Délib 59 – Adoption du compte administratif

Si la ville fait des économies c’est bien sur les investissement qui font l’objet d’une cure d’amaigrissement extrêmement sévère puisque leur montant est passé de 50m€ en 2013 à 31m€ en 2014.

Nous craignons qu’une telle austérité n’hypothèque l’avenir en ne permettant pas le renouvellement et l’entretien des infrastructures de la ville. Cette baisse des investissements peut également être la source de futures hausses de dépenses de fonctionnement en énergie et en maintenance.

Le maire a confirmé ensuite lors du débat sur le budget que la ville n’allait procéder à aucun investissement en bâtiment neuf cette année.

Délib 61 – Budget primitif

J’ai d’abord posé une question lors du débat.

Le poste de dépenses Fêtes et Cérémonies a augmenté de 34% l’an dernier. Il est passé de 1,898m€ à 2,553m€ en réalisé. Comme je m’en étonnais en commission des finances il me fut expliqué que ces dépenses comprenaient le coût du jubilé et qu’il fallait le mettre en relation avec les recettes de mécénat dument inscrites dans les libéralités reçues.

Fort opportunément nous avons reçu hier le bilan financier du jubilé (ce que nous, les écologistes, avions réclamé en octobre dernier). Après retrait des coûts du Jubilé du réalisé 2014 et si on le compare avec le montant budgeté en 2015, la hausse du poste Fêtes et cérémonies reste de +33% et cette fois sans la justification du Jubilé et des recettes afférentes.

Réponse de Mr LeClec’h et du maire: Ces dépenses correspondent à l’organisation du Festival Européen Tourisme et Stratégie qui se déroulera le samedi 6 juin prochain. Mr le maire ajoute que ces dépenses doivent normalement être couvertes à 90% par le mécénat comme l’a été le Jubilé napoléonien.

Je fais remarquer que les recettes de mécénat correspondantes ne sont pas budgetées à la hauteur des montants exigés (poste 7713 libéralités reçues: 220K contre 500K euros en 2014).

Intervention concernant le budget primitif:

Mr le maire nous fait toute une histoire de la baisse de la DGF mais je voudrais rappeler ici  que la baisse annoncée de la DGF ne représente que 1,8% des recettes totales de la ville.

Alors certes la ville fait des économies. On ne remplace pas les départs à la retraite ni même, m’a-t-on dit en commission des finances, ni mêmes les départs et mutations.

Je voudrais alors ici exprimer mon soutien pour le personnel des services qui doivent faire face au jour le jour avec les conséquences de cette décision.

De même le niveau d’investissements stagne au niveau très bas atteint l’an dernier. CE qui une fois encore augure mal de l’entretien de nos infrastructures.

Mais ce qui nous choque le plus dans ce budget c’est le côté business as usual, l’application de vieilles recettes qui hélas ont pour l’instant toutes échouées. Les dépenses de fonctionnement stagnent à un niveau élevé, l’investissement est sacrifié puis maintenu à un très bas niveau, les impôts augmentent et quoiqu’on en dise le taux d’endettement reste très élevé.

Bref rien ne change et je crains que nous ne soyons contraints à de nouveaux efforts budgétaires les années prochaines.

Car la situation budgétaire de la ville risque hélas de s’aggraver. Faute d’investissement dans l’efficacité énergétique des bâtiments municipaux par exemple, les factures d’énergie et de fluides vont continuer à croître inexorablement.

Et pourtant des mesures existent qui font faire de vraies économies aux villes qui les ont mises en œuvre et à leurs citoyens. Elles ont été testées et prouvées. Je ne prendrai qu’un exemple : la collecte des déchets.

La communauté d’agglomération du Grand Besançon a instauré la redevance incitative en septembre 2012, c’est-à-dire que les habitants sont facturés en fonction de la fréquence et du poids des prélèvements. 1 an et demi après l’instauration de cette mesure, la quantité de déchets par habitants était passé de 230 à 168 kgs par hb et la facture de collecte des Ordures ménagères pour les habitants avait diminué de 3%.

Des solutions innovantes existent mr le maire pour engager une vraie réforme du budget de la commune. Mais pour cela il faut revoir de fond en comble la façon dont vous avez géré la ville jusqu’à présent. C’est chaque fonction régalienne, chaque poste de dépense que l’on peut revisiter, sans à priori, sans dogmatisme. Et certainement demander leur avis aux rueillois. Aller dans les quartiers, leur demander quels services sont pour eux les plus importants. Quel prix ils seraient prêts à payer pour ce service. Leur ouvrir les comptes de la ville, leur faire prendre conscience de combien tout ceci coûte réellement.

Mais pour cela il faut accepter de se remettre en cause, se dire qu’après tout ce qui a plutôt bien fonctionné jusqu’à présent et bien aujourd’hui cela ne marche plus.

Aurez-vous le courage Mr le maire de faire votre aggiornamento politique et engager de vrais réformes structurelles seules selon nous capables de nous sortir durablement de la crise budgétaire dans laquelle la ville de Rueil est enfoncée.

Délib 84 – Demande de subvention auprès du fond interministériel de prévention de la délinquance

Nous rappelons ici notre opposition à la politique systématique de vidéo surveillance menée par la majorité municipale. Le terme de vidéo protection utilisée dans la délibération est impropre puisque l’efficacité des caméras de vidéo surveillance en matière de prévention de la délinquance n’a jamais été avérée.

En matière de prévention nous avons toujours préconisé la présence humaine d’agents sur le terrain beaucoup plus à même par leur présence de rassurer la population rueilloise et de prévenir les petites infractions et délits.

Nous proposons donc d’utiliser les subventions accordées par le FIPD pour l’embauche de personnels supplémentaires soit en tant qu’agents de la police municipale soit en tant que médiateurs.

Délib 104 – convention de partenariat entre la ville et l’OT de Rueil concernant l’expo DE Vlaminck

« C’est effectivement un succès et nous encourageons toutes les initiatives de ce genre.

Cependant, nous avons visité l’exposition et nous avons cherché un tableau particulier peint par Maurice de Vlaminck depuis l’île des Impressionnistes à Chatou en 1905. Sur ce tableau intitulé « les voiles » il a peint 2 petits voiliers sur la Seine ainsi que la Maison Giquel qui est en haut, à gauche, derrière quelques barques de canotiers. Je pense qu’il manque ce tableau car il relie Maurice de Vlaminck au berceau des Peintres Impressionnistes, à la Maison Giquel et à Rueil-Malmaison.

Ce tableau aurait pu compléter merveilleusement cette belle exposition.

Mais cela dit, nous tenons à féliciter tous les organisateurs pour cette belle exposition. »

Ce à quoi le maire a répondu qu’il a toujours cherché à protéger la maison Giquel et qu’il était en train d’étudier un projet culturel autour de la maison Giquel et de la maison Daubigny.