Lundi 9 février s’est déroulée une réunion publique d’information sur le futur éco-quartier du Mont Valérien en présence de Mme Bouteille, adjointe au maire en charge  2015-02-09 20.24.41de l’urbanisme, de Philippe d’Estaintot, adjoint au maire en charge du développement durable et de Jean-François Patte, représentant du cabinet d’architecte Wilmotte. Le maire était absent. Cet éco-quartier a déjà un nom: l’Arsenal. Est-ce son appellation définitive ?

Nous voyons qu’à ce jour le projet envisage la construction de 190 000 m2 de logements. Néanmoins à la question posée dans la salle pour savoir concrètement combien de logements seront construits Mme Bouteille répond … ne pas savoir. Ceci dit si on considère une surface moyenne par appartement de 65 m2 SDP (surface de plancher habituellement prise par les professionnels de l’immobilier) cela fait environ 2900 logements. A Rueil il y a 30000 logements pour 80000 habitants. Si on applique ce ratio à l’éco-quartier on aboutit à une population d’environ 7700 habitants supplémentaires sur le plateau.

Espaces verts. Un habitant du plateau demande quelle sera la proportion d’espaces verts sur le futur éco-quartier. Il est prévu 20% d’espaces verts répartis sur toute la surface de l’éco-quartier notamment au sein des résidences privés qui seront ouvertes et traversantes. En théorie donc tous le monde pourra profiter de ces espaces verts. En pratique nous savons bien qu’une fois installés les propriétaires des résidences en question se dépêchent de les fermer. Et alors les espaces verts se retrouveront de facto privatisé.  Nous interrogerons Mme Bouteille sur ce phénomène et s’il est prévu qu’elle puisse l’empêcher.

Ces chiffres seront à affiner mais en tout état de cause la population va considérablement augmenter sur le plateau. Si l’on rajoute les 35000 m2 de bureaux qui seront construits, cela va faire du monde sur la route tous les matins. Une personne dans la salle demande donc fort justement si l’offre de transports en commun va pouvoir prendre en charge cette hausse massive de population dans l’attente de la gare du Grand Paris dont l’achèvement n’est prévu rappelons-le qu’en 2025. Mme Bouteille nous assure que la RATP et le STIF y travaillent avec la ville. Elle précise également que l’intention est bien de contenir la circulation des voitures au sein du quartier, même si des parkings seront prévus sous les équipements publics (théâtre, piscine..).

2015-02-09 20.11.02

Nous apprenons également que le projet d’éco-quartier est en cours de labellisation par la ville selon un processus dont la durée coïncidera avec la durée du projet. Une question est posée sur le coût de cette certification. Mme Bouteille répond étrangement: « on ne veut pas aller trop loin dans les ambitions écologiques du projet pour des raisons budgétaires« .

2015-02-09 20.14.01

La concertation avec la population va se poursuivre selon un calendrier communiqué par Mme Bouteille. Cf photos. Nous encourageons évidemment les rueillois à se rendre sur les lieux de concertation pour donner leur avis et poser d2015-02-09 20.16.18es questions notamment pour ce qui concerne le nombre de logements et la façon dont le service des  transports en commun va se renforcer pour faire face à l’afflux d’habitants / employés qui se rendront sur l’éco-quartier.

Dispensaire

Une rueilloise s’étonne de ne pas trouver de centre de santé municipal (dispensaire) à Rueil et demande si ce ne serait pas opportun d’en créer un dans l’éco-quartier où la mixité sociale est favorisée.

Mme Bouteille répond que cela n’est pas prévu pour des raisons budgétaires.

Suite à la prochaine réunion. Et n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires/ précisions si vous avez assisté à cette réunion.