Le maire de Rueil s’obstine avec son projet de géothermie profonde pour la ZAC de l’Arsenal !!

Publié par

Lors du conseil municipal du 25 novembre 2019, j’ai demandé au maire de Rueil des informations concernant le projet de géothermie profonde. J’ai rappelé le contexte et affirmé que le projet de raccordement entre les réseaux de chaleur de Suresnes et de Rueil avait été abandonné côté Suresnes suite aux informations que j’avais recueillies auprès de salariés de Dalkia. Dalkia est en effet l’opérateur du réseau de chaleur du bas de Suresnes auquel le maire de Rueil envisageait de se raccorder.

En réponse le maire a rappelé qu’il avait eu un temps l’accord de Christian Dupuy, maire de Suresnes pour un tel projet. Mais il a ensuite confirmé l’abandon par Suresnes du projet commun invoquant le retrait du maire actuel, Christian Dupuy, de la vie politique. Il a laissé entrevoir une hypothétique réouverture des discussions après les municipales mais trop y croire lui même. Il a ensuite expliqué que la ville cherchait toujours l’équivalent de 12000 logements à raccorder pour justifier l’investissement dans une géothermie profonde. Il faut savoir que le quartier de l’Arsenal ne prévoit que 2100 logements. Les recherches vont tous azimut dans Rueil, y compris dans le bas de Rueil. M. le maire a ajouté que si finalement le projet de géothermie profonde ne se faisait pas il y aurait une centrale biomasse.

Le maire m’a interpellé en me demandant ce que je proposais pour la ZAC de l’Arsenal. Je lui ai répondu qu’il fallait construire BEPOS (bâtiments à énergie positive) ce que la technologie du bâtiment autorise aujourd’hui. S’en est suivi un discours stérile concernant l’impossibilité de faire une chose pareil.

La question que l’on doit se poser maintenant concerne le modèle économique du réseau de chaleur. Les premiers immeubles vont bientôt sortir de terre et ils devront être raccordés au réseau de chaleur puisqu’ils en ont l’obligation. Or les travaux de la chaufferie viennent tout juste de commencer et ce sont des chaudières au gaz qui seront installées dans l’attente d’une décision concernant la source d’énergie renouvelable. Or sans 50% d’énergie renouvelable (EnR) dans le réseau, le taux de TVA de 20% sera appliqué au prix de la chaleur (contre 5% si le taux est >=50%) qui sera vendue aux habitants de l’Arsenal par la Société de Chaleur de l’Arsenal. De même la subvention attendue de l’Ademe (2m d’euros) ne pourra être versée à la Société de Chaleur tant que le taux d’EnR reste inférieur à 50%.

A quel prix donc les premiers habitants du quartier de l’Arsenal achèteront-ils leur chaleur à la Société de Chaleur de l’Arsenal? Suite au prochain conseil municipal.

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.