Le conseil municipal de Rueil s’est déroulé le vendredi 7 octobre dernier. Vous pouvez conseil-municipaltélécharger le cahier des délibérations et le procès verbal.

Délibération no 219 qui présentait le rapport du Développement Durable de la ville.

Mon intervention

Comme chaque année ce rapport est très long, très détaillé. On a vraiment du mal à discerner à la lecture de ce rapport quelle est la stratégie de la ville en matière de DD. Hormis sur la question des déchets, on a du mal à discerner quels sont les objectifs de la ville que ce soit sur les économies d’énergie, sur la baisse des émissions de CO2? Et quels sont les indicateurs de performances qui permettent de vérifier que ces objectifs sont bien atteints.

Dans les transports par exemple. on apprend que le PDUIF (Plan de Déplacements Urbains d’Ile-de-France) fixe comme objectif de réduire de 2 % le nombre de trajets en voiture particulière ou en deux-roues motorisés, et d’augmenter de 10 % les trajets en modes actifs d’ici à 2020.

Comment ces objectifs se traduisent-ils pour la ville ? ET comment la municipalité compte s’y prendre pour les atteindre ?

On aurait également aimé avoir un rapport d’étape sur l’avancée du PCET, sur la mise en place du PDA.

Enfin concernant les objectifs énergétiques de l’éco-quartier, c’est le flou le plus total. On comprend que l’on va construire un réseau de chaleur alimenté par une chaufferie collective mais que dans le même temps une étude est menée avec Suresnes pour un projet de géothermie profonde.

Ce projet de géothermie viendrait-il se substituer à la chaufferie biomasse dont nous avons voté la mise en place à travers une DSP ?

On comprend d’autant moins cette frénésie à vouloir construire des usines à chaleur que dans les locaux mêmes de la mairie la société Bouygues a démontré par A+B qu’aujourd’hui on pouvait construire des immeubles autonomes en production de chaleur.

En conclusion la politique DD de la ville demande pour le moins à être clarifié et j’ aimerait lire plus d’ambition en matière de développement des énergies renouvelables dont il est très peu fait mention dans ce rapport.

Délibération 208 – Fixation des tarifs des stands pour les exposants des rendez-vous du DD

A cette occasion le maire a expliqué qu’ils réfléchissent à une nouvelle formule pour ce salon. En l’occurence sa suppression et sa fusion avec le salon … Nature et Jardins. Cela ne concernera pas l’édition 2017 qui est confirmé.

Je suis immédiatement intervenu pour demander qu’un tel projet ne voit pas le jour. D’une part le salon du DD est gratuit et le salon Nature et Jardins est payant. D’autre part supprimer le salon du DD serait un mauvais signal donné à la population concernant le développement durable.

Débat sur l’armement de la police municipale (PM)

En fin de conseil le maire nous a fait part de la décision qu’il avait prise concernant l’armement de la police municipale. Je retranscris une partie de ses arguments. Les policiers seront équipés de pistolet 38 mm, qui sont les mêmes que ceux de la police nationale.

Il commence par préciser que ce n’est pas la police municipale qui pourra lutter contre le terrorisme.  Qu’il a longtemps été opposé à l’armement de la police et qu’il a récemment changé d’opinion sur la question pour 2 raisons.

  1. L’état d’esprit des français a changé. Il a été interpellé par une partie de la population demandant l’armement de la police municipale.
  2. La 2nde raison est la pression des policiers municipaux. De nombreux policiers ont quitté la ville car ils ne supportaient pas de faire partie d’une police désarmée. Les policiers ont besoin d’être rassurés avec une arme à leur côté. Ils ont depuis recruté des anciens militaires.

Le maire ajoute que la police nationale se désengage de plus en plus à Rueil. La nuit c’est 1 voiture de police nationale qui tourne contre 3 voitures de la police municipale.

Les policiers municipaux vont suivre une formation. Mais le maire va exiger un certificat médical d’un médecin spécialisé pour juger de la capacité psychologique des policiers.

Mon intervention

Je regrette le changement d’opinion du maire en rappelant que la ville est une des plus sûres de France. Au contraire armer les PM d’armes létales risque d’accroître le sentiment d’insécurité des Rueillois qui ne comprendront pas pourquoi nos PM sont armés de pistolet.

Que je ne comprends pas pourquoi les policiers municipaux parlent d’une police désarmée car les policiers municipaux sont équipés de Taser et Flashball qui dont des armes de catégorie B comme le sont les pistolets 38mm.

En conclusion je dis à Mr le maire qu’équiper les PM d’armes létales est une mauvaise idée et lui vous demande de ne pas céder au populisme sécuritaire qui actuellement agite de nombreux responsables politiques.

Les socialistes se sont opposés aussi à cette décision et le groupe Rueil C’est Vous a approuvé cette décision. Ce débat n’a toutefois pas fait l’objet d’un vote. La décision relevant du devoir de police du maire.

Question de fin de conseil

La ville a-t-elle l’intention d’accueillir des migrants sur son territoire ? Si oui selon quelles modalités ?

Le maire explique qu’il a fait le point avec les associations rueilloises sur les capacités d’accueil de la ville, quelques logements. Qu’il a soumis ce plan au préfet à plusieurs reprises. En février 2016 le préfet n’avait pas d’instructions du gouvernement concernant l’envoi de migrants à Rueil.