« Comme tous les ans, Novembre est le mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Aveclogo_habitat participatif_o 2,3 millions de salariés et 12% de l’emploi en France, ce secteur peu connu de l’économie est pourtant celui qui crée le plus d’emplois. Les types de structures de l’ESS et leur taille sont très variés : associations, entreprises, coopératives, mutuelles, fondations…Mais elles partagent les mêmes valeurs : gouvernance démocratique, utilité collective ou sociale du projet, mixité des ressources, ancrage sur un territoire dans un souci d’équilibre financier du projet.

Parmi les nombreux secteurs économiques de l’ESS, celui de l’habitat est très présent. On connaît les difficultés multiples rencontrées pour se loger pour une part croissante de la population. En réaction, des initiatives citoyennes de développent, comme les démarches d’habitat participatif. Maître d’ouvrage de leur futur immeuble, les habitants décident l’aménagement de leur espace de vie personnel et commun. En recherchant coopération et mutualisation, ils organisent la vie de la résidence pour « mieux vivre ensemble ». Souvent intergénérationnels, ces lieux sont porteurs des valeurs de l’ESS. Avec une recherche d’équité suivant les moyens de chacun, différents montages financiers sont possibles, mêlant individus, fondations et aussi le cas échéant des bailleurs sociaux spécialisés dans ce genre de projet.

Le site du futur éco-quartier de l’Arsenal est idéal pour monter un tel projet et la municipalité s’y est dite favorable.

Nous faisons donc appel ici aux personnes qui sont intéressées pour monter un projet d’habitat participatif à se rapprocher de nous et/ou de la mairie pour se faire connaître et constituer un groupe de travail. »

(1) Ce texte a été écrit par Cécile Alavoine Berthaud, ancienne conseillère municipale écologiste associative et a été publié dans le Rueil Infos du mois de novembre 2015

Pour en savoir plus:

Ecoquartier de l’Arsenal: pour une politique innovante du logement