Lundi 14 septembre s’est déroulée la réunion publique de lancement de la révision du Plan Local d’Urbanisme de la ville en vue de la réalisation de l’écoquartier de l’Arsenal sur le Mont Valérien.

logo eco-quartier arsenal
Etaient présents
: Monique Bouteille (adjointe en charge de l’urbanisme), Denis Gabriel (conseiller municipal en charge de la sécurité), Patrice Cosson (adjoint à l’éducation), Mme Nitschke (cabinet conseil), Mr Martin (cabinet conseil), Mr Dorge (président du conseil de village Plateau). Le maire était absent.

Mme Bouteille explique les travaux sur l’écoquartier vont commencer en fin d’année et se poursuivre jusqu’en 2022. La ville a approché les bailleurs sociaux ayant des programmes immobiliers proches de l’éco-quartier, comme Hauts de Seine Habitats. Ces derniers ont accepté de modifier leur parc immobilier pour se conformer aux objectifs de l’éco-quartier. Il est ainsi probable que le mail piétonnier se prolongera jusque dans la résidence des Taratres.

Caractéristiques spécifiques de l’éco-quartier

  • Mise en place de locaux à vélo: chaque bâtiment aura son local à vélo d’une taille minimal de 10 m2. Ce local pourra être mutualisé entre plusieurs bâtiments. Ce local viendra en plus du local à poussette qui lui aura sera intégré dans chaque bâtiment.
  • Mutualisation des places de stationnement: le nombre de places de stationnement sera mutualisé entre les différentes activités (bureaux, logements, commerces..) et temporalité d’utilisation afin d’en limiter le nombre.
  • Les toits terrasses seront autorisés en cas de végétalisation ou d’installation de sources d’énergies renouvelables.
  • La performance énergétique des bâtiments sera calculée sur la base de la RT2012 améliorée (-20% ?). Il n’est pas prévu à ce stade d’accorder des bonus de constructibilité en cas de meilleures performances énergétiques.
  • La Gestion des eaux pluviales sera optimisée: les bâtiments devront gérer les eaux pluviales et les empêcher de se retrouver dans le réseau des eaux usées de la ville. L’eau de pluie devra servir à l’arrosage ou être infiltrée dans le sol.
  • L’éco-quartier incluera 25% d’espaces verts y compris des jardins partagés. Il favorisera l’implantation de Tiers lieux (espaces de co-working, locaux d’activités bénéficiant d’une hauteur surélevé de 1,5m..).
  • Création d’un réseau de chaleur : obligation sera faite aux promoteurs de s’y raccorder. La ville a approché les bailleurs sociaux gérant des immeubles proches de l’éco-quartier pour leur demander de regarder la possibilité technique de se raccorder au futur réseau de chaleur.
  • Collecte pneumatique des déchets: ce projet est toujours envisagé et les études sont en cours. S’il est confirmé obligation sera faite aux promoteurs de s’y raccorder.

QUESTIONS DIVERSES

  • Concours d’architecte: l’écoquartier sera divisé en 4 grands lots et chaque lot fera l’objet d’une concours d’architecte.
  • Source d’énergie pour l’écoquartier: la ville envisage toujours de faire de la géothermie basse température. A cette fin elle procédera à un forage d’essai prochainement pour valider la capacité énergétique de cette technologie. Alternativement elle envisage toujours la cogénération biomasse-bois/gaz naturel. D’après P. D’Estaintot l’approvisionnement en bois-biomasse ne nécessiterait que quelques camions par semaine, ce qui passerait inaperçu.
  • Innovation dans l’habitat: l’habitat coopératif, les jardins partagés, le compostage collectif auront leur place dans l’éco-quartier.
  • l’Impasse Gallieni ne sera pas une porte d’entrée pour les voitures dans l’éco-quartier mais pourrait être le prolongement du mail piétonnier. La ville ne procédera pas non plus à l’expropriation des propriétaires des pavillons de l’impasse. Toutefois elle préemptera toutes les ventes.
  • Le Centre de loisir de l’Arsenal sera détruit en 2017 pour faire place à la gare du Grand Paris. Il sera reconstruit sur le site de l’école Robespierre.
  • Établissements scolaires:
    • Primaire: l’école Robespierre sera progressivement agrandie pour faire face à l’arrivée des nouveaux arrivants. L’école des Bons Raisins pourra aussi accueillir une partie des enfants.
    • Collège: le collège des Bons Raisins sera certainement trop petit mais le collège Marcel Pagnol en cours de reconstruction passera de 500 à 700 places. Mr Gabriel précise également que les collèges de la ville ont 400 places vides et que le collège Henri Dunant a failli fermer.
    • Lycée: le lycée Richelieu qui vient d’être refait sera trop petit. La ville espère que le lycée Gustave Eiffel, situé sur le plateau !!, pourra accepter plus d’élèves en voie générale. Mr Cosson travaillera en ce sens avec la future majorité issue des élections régionales en décembre.

L’enquête publique relative à cette révision du PLU se déroulera du 21 septembre au 23 octobre.  Le commissaire enquêteur assurera 4 permanences en mairie, à la Direction de l’Urbanisme et de l’Aménagement, pour recevoir les observations et répondre aux demandes du public aux dates et heures suivantes :

  • lundi 21/09 de 08h30 à 11h30
  • jeudi 08/10 de 17h à 20h
  • samedi 17/10 de 9h à 12h
  • vendredi 23/10 de 15h à 18h

Je vous encourage à télécharger le dossier mis à disposition par la ville et à apporter vos contributions sur le cahier mis à la disposition des rueillois en mairie centrale.

A télécharger: Présentation de la municipalité Réunion Publique

dossier de consultation de la révision du PLU pour l’écoquartier