Lors du dernier conseil municipal Mr le maire m’a reproché une intervention critique en RI_sept_2015-1affirmant en résumé (je ne le cite pas !) : la critique est aisée mais l’art est difficile.

Mr le maire nous laisse-t-il le choix, à nous membres de l’opposition, de n’être que des opposants?

Lors de conseils municipaux lorsque je fais des propositions constructives, il m’est rétorqué : vous n’avez fait que x% aux élections, Mr Poizat. En substance: vous n’avez pas gagné, taisez-vous.

A aucun moment nous ne sommes consultés sur les dossiers gérés par la ville y compris les plus importants. Nous sommes représentés dans certaines commissions municipales (pas toutes). Mais celles-ci sont de simples chambres d’enregistrement ou notre seul droit est de poser des questions pour essayer de comprendre les tenants et aboutissants des délibérations qui nous sont proposées déjà rédigées.

Certaines commissions extra-municipales comptent des rueillois parmi leurs membres. Ils ont bien sûr été choisis par le Maire.

Ce dernier a annoncé récemment la création d’une commission extra-municipale pour suivre la mise en oeuvre de l’éco-quartier.

Nous demandons au maire de Rueil de faire exception à ce qu’il a toujours fait jusqu’à présent et d’accepter nos propositions de nomination lors de la future composition de cette commission.

Si nous ne sommes pas écoutés alors notre seul pouvoir restera, hélas, de critiquer.