TRI_DES_DECHETS_x650_Le constat

Les cantines scolaires de la ville de Rueil génèrent des déchets en grande quantité. Ces déchets sont stockés dans des chambres froides (!!!!) pendant plusieurs jours avant d’être collectés et conduits à l’incinérateur de Carrière sur Seine.

Notre avis

Les déchets sont générés par le mode de confection des repas en liaison froide par la cuisine centrale (cf fiche Proposition 1). Les enfants ne se sentent pas concernés par l’alimentation puisque les repas ne sont pas cuisinés sur place.

Quant à la valorisation de ces déchets elle est coûteuse (coût de stockage et de collecte important) et polluante puisqu’incinérer des déchets organiques revient à brûler de l’eau et génère des gaz toxiques.

Nos propositions :
Dans chaque école, le cuisinier et le personnel d’encadrement pourront mener des actions de sensibilisation auprès des enfants en les impliquant dans la cuisson des plats.
Nous mènerons une politique de sensibilisation sur le gaspillage auprès des enfants et des cuisiniers. Nous mettrons en place le tri et la pesée des déchets dans les cantines. Le tri sera effectué par les enfants selon des pratiques déjà en place dans certaines cantines scolaires. Des objectifs de réduction des déchets seront négociés chaque année et les résultats seront évalués et publiés.
Mieux valoriser les déchets (restants) issus de la cantine scolaire
Les déchets organiques des cantines seront systématiquement valorisés sous forme de compost selon des modalités à définir. Quelques pistes sont envisageables : mise en place de composteurs dans les écoles, collecte des déchets et valorisation industrielle sur un site adhoc…

Pour en savoir plus: l’expérience du collège Jules Grévy à Poligny