Quelle mobilité électrique pour Rueil?

Publié par

Lors du conseil municipal nous avons voté 2 délibérations concernant la mobilité électrique.

La 1ère instaure 1h30 de stationnement gratuit pour les véhicules électriques dans les parkings de la ville.

Voila une mesure qui ne mange pas de pain et qui au vue du faible nombre de véhicules concernés ne va pas mettre les finances de la ville en danger. C’est déjà cela.

Toutefois cette mesure donne un mauvais signal à nos citoyens. Elle leur laisse croire que la voiture électrique individuelle est LA solution pour résoudre les problèmes issus du dérèglement climatique et diminuer la pollution en ville. D’ailleurs cela ne fait aucun doute pour vous puisque vous nous avez annoncé lors du dernier conseil qu’en cumulant les aides de l’Etat, de la région et de la MGP certains pourraient bénéficier de 17000 euros de subventions. Pourtant à ce prix là (pour la collectivité) il est certain que tout le monde n’aura pas sa voiture électrique M. le maire.

Au regard des enjeux dramatiques auxquels nous sommes confrontés à savoir « réduire les émissions de gaz à effet de serre, la dépendance énergétique, améliorer la qualité de l’air et protéger la santé en milieu urbain », la mesure que nous allons voter ce soir est totalement dérisoire et reflète cruellement votre manque d’ambition M. le maire en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

La 2nde délibération avait trait à la signature d’une convention avec Arval pour mettre en place une navette autonome entre les locaux d’Arval et la gare du RER. Cette expérimentation va durer 6 mois et la navette utilisée pourra ressembler à celle fabriquée par Navya Tech un fabricant français (cf photo ci-dessous).

Je suis évidemment favorable à une telle expérimentation sur notre territoire et je l’ai exprimé en conseil.

Navette autonome Source: Navya

Voila une piste intéressante à explorer. Et je vous propose M. le maire d’abandonner la mesure précédente et d’allouer le budget consacré à la gratuité du parking pour les voitures électriques à ce projet. Je crois au petit véhicule collectif autonome M. le maire. Il peut rendre d’immenses services dans une commune aussi étendue que la notre.

On pourrait tout à fait envisager des navettes de ce type desservant au départ du RER et du centre ville les quartiers éloignés comme le Mont Valérien, Buzenval, en complément ou après la fin des services de bus. Mais pour cela il faut revoir l’infrastructure routière sur laquelle ces navettes circuleront. J’espère que les 6 mois d’expérimentation serviront surtout à créer les conditions pour qu’une mise en place pérenne de ce service dans la ville soit possible. Faute de quoi cette expérimentation sera sans lendemain et l’argent public dépensé en pure perte.

Vous avez compris que je suis beaucoup plus en faveur de la 2ème technologie de mobilité électrique. Mais après tout pourquoi choisir? Pourquoi ne pas encourager et le véhicule électrique individuel ET le petit véhicule électrique collectif?

Pour une raison très simple. Je ne crois pas que l’on pourra dans le futur remplacer un véhicule à essence par un véhicule électrique et ce pour 2 raisons:

  • Les ressources en matière premières n’y suffiront pas, notamment pour construire les batteries. Pour le comprendre je conseille de lire « l’âge des low techs » de Philippe Bihouix. Faire croire que tous le monde pourra se payer un véhicule électrique est un leurre.
  • Mais surtout parce que nos infrastructures routières sont déjà saturées en Île de France et elles ne pourront pas absorber toujours plus de véhicules qu’ils soient électriques ou à essence.

La petite voiture électrique individuelle a certes un avenir: dans les zones rurales en complément des transports en commun et dans les zones urbaines comme voiture de partage, en libre service sur la voie publique.

Le véhicule collectif électrique est pour demain aussi. La RATP a pour objectif d’électrifier son parc de bus d’ici 2025.

La navette autonome présente l’avantage de pouvoir s’utiliser en complément du bus RATP lorsque le service de ce dernier est terminé ou lorsqu’il faut desservir des zones très éloignées des modes de transport lourds et qui sont peu ou mal desservies par le réseau RATP.

2 commentaires

  1. Cher Vincent ,

    Il y a 6 ans j’ai fait le choix d’acheter une voiture hybride en remplacement de ma Laguna à essence qui avait 12 ans . je n’ai trouvé un modèle familial (5 places ) à l’époque que chez Toyota ( pas un maudit SUV) A 83 ans je me déplace encore beaucoup à pied , souvent en bus mais pour des raisons évidentes de commodité entre le mont Valérien et la place de la République par exemple et/ou la piscine des Closeaux je prends ma voiture (lieux de mes activités « sportives « ). pas assez de bus , horaires pas toujours fiables et …confort matériel d’autonomie ! je viens d’acheter une voiture électrique C-Zéro d’occasion-neuve (100 km et fabriquée en 2017) dont je me sers désormais pour faire « les ronds dans l’eau  » (petits parcours à Rueil et à Suresnes bas essentiellement ( ma « Toyota  » est en pension chez mon petit-fils à la recherche d’un emploi …) j’ai perçu zéro subvention pour ces 2 achats . Je n’ai d’ailleurs rien demandé ! A juste titre Denis Plain m’a fait observer que l’éléctricité de la voiture était nucléaire mais alors que faire ??? C’est vrai aussi pour les vélos électriques , les patinettes électriques etc. je me refuse à faire mes courses sur internet (il faut faire livrer ) très souvent à pied , rarement en auto . Dernier point : tout le monde sait sans doute ce que signifie « Arval » . pas moi !!! merci pour ton attention Amitiés Jacques nb : grand succès vendredi matin à la porte des écoles Robespierre pour la distribution du bulletin n° 5 . une seule liste F.C.P.E. dans les 2 écoles . Cela devrait faciliter nos rapports à propos de la pollution autour des écoles et dans les écoles .

    J'aime

    1. Cher Jacques,
      Arval est une société de leasing de véhicules dont le siège est à Rueil. L’objet de mon discours est de dissocier la mobilité de la possession d’un véhicule. Ce que les gens comme toi recherchent c’est de pouvoir se rendre d’un point A à un point B facilement et dans un temps raisonnable. Faut-il pour cela posséder impérativement un véhicule individuel qui pèse plus d’une 1t (1065 kgs pour une Citroën C-Zéro), qu’il faut assurer et garer ?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.